Politique
Le président rwandais Paul Kagame, à droite, s’entretient avec le chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahu, à Kigali, le 6 juillet 2016 © CYRIL NDEGEYA/AFP

Cet article est issu du dossier

Israël-Afrique : l’offensive diplomatique de Tel-Aviv

Voir tout le sommaire
Économie

Afrique-Israël : place au business !

Fer de lance de la coopération israélienne sur le continent, le secteur privé attend toujours un soutien significatif de la part de son gouvernement. Les opportunités ne manquent pourtant pas entre deux partenaires qui souhaitent renforcer leur collaboration.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 27 janvier 2022 à 10:44

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz (à droite) et Abdellatif Loudiyi, ministre chargé de l’Administration de la Défense du Maroc, à Rabat, le 24 novembre 2021. © Ariel HERMONI/AFP

Pour Israël, l’économie n’est jamais très éloigné de la diplomatie. Il en est même parfois l’une de ses principales composantes. Après tout, si l’État hébreu s’est intéressé à l’Afrique ces dernières années, c’est aussi pour contrer l’influence de l’Iran dans les domaines de l’agriculture, de la santé et de l’éducation. C’est également pour suivre le mouvement enclenché par le secteur privé israélien qui a de nouveau investi le continent dès les années 1990 – quand le gouvernement d’Israël comptait alors ses amis africains sur les doigts d’une seule main.

« Nos entreprises ont toujours su faire preuve d’initiatives, prendre des risques. En Afrique comme ailleurs, ce sont les acteurs économiques qui font avancer la diplomatie », confirme Corinne Ganor. Directrice des financements export chez Discount Bank, troisième enseigne bancaire la plus importante du pays, elle est aux premières loges pour constater et donc confirmer « l’intérêt en forte hausse que portent les compagnies israéliennes pour un marché africain où elles ont beaucoup à apporter ».

Cybersécurité, e-santé, agrotech…