Politique

Côte d’Ivoire : le cercle des fidèles de Simone Gbagbo

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 20 décembre 2021 à 09:17

Le cercle rapproché de Simone Gbagbo. © Montage JA

Peu importe que certains aient rejoint le parti de Laurent Gbagbo, les proches de l’ex-première dame lui restent loyaux. Famille, réseaux évangéliques, anciens ministres… Voici ceux sur qui elle s’appuie pour enraciner son influence.

Depuis sa sortie de prison en août 2018, à la faveur d’une amnistie du président Alassane Ouattara, Simone Ehivet Gbagbo s’est engagée pour la réconciliation nationale. Après avoir incarné une ligne dure sous la présidence de Laurent Gbagbo, l’ancienne première dame (2000-2011) critique désormais la corruption et la mauvaise gouvernance, dénonce une crise de valeurs et brandit la crainte de Dieu. Un discours qui séduit particulièrement au sein de l’Église évangélique, dont elle est une fervente fidèle.

Simone Gbagbo demeure populaire et influente sur la scène politique. En instance de divorce avec l’ex-chef de l’État, qui a depuis refait sa vie, elle a refusé d’intégrer le Conseil stratégique et politique du Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI), lancé par ce dernier en octobre, vexée d’avoir été reléguée au second plan. Marraine du Mouvement des générations capables (MGC), véritable outil de mobilisation politique, elle ironise : « Ce n’est pas une association de femmes, encore moins de femmes aigries ! »

Certes, elle fait face aujourd’hui à des difficultés financières et son entourage est en proie à des tensions, certains voyant d’un mauvais œil l’omniprésence de sa sœur, Claudine Ehivet Ouattara, et des enfants de celle-ci. Mais elle peut toujours compter sur une équipe de fidèles collaborateurs, mais aussi d’anciens ministres de Laurent Gbagbo qui la conseillent. Certains lui sont toujours loyaux, quand bien même ils ont rejoint le PPA-CI de l’ex-président.