Politique

Côte d’Ivoire : l’opération séduction du gouvernement dans le Nord

Réservé aux abonnés
Par - à Abidjan
Mis à jour le 26 novembre 2021 à 09:55

Le ministre Mamadou Touré, à Kafolo, le 19 novembre 2021. © Twitter / MamadouTouré

Face à la menace terroriste, l’État ivoirien veut sortir du tout sécuritaire et lance des projets en faveur des régions septentrionales, particulièrement vulnérables. Cela suffira-t-il à faire reculer le sentiment d’abandon ?

C’était une tournée express, mais très symbolique. Le 19 et le 20 novembre, Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, s’est rendu d’abord à Kafolo, puis à Ferkessédougou, à Tengrela, à Boundiali et, enfin, à Korhogo. Avec, à chaque fois, le même message adressé aux populations du Nord, touchées par l’insécurité : « L’État et le gouvernement ne vous abandonneront jamais. »

Le ministre en a profité pour annoncer le lancement, dans les semaines à venir, d’un programme de 2 milliards de F CFA pour financer notamment des formations professionnelles.

Ne pas se tromper d’ennemi

« Pour appâter les jeunes, les terroristes leur proposent 500 000 francs et une moto, explique-t-il à Jeune Afrique. Ceux qui sont au chômage peuvent être tentés de les rejoindre. C’est pour remédier à cette vulnérabilité que le gouvernement a décidé de lancer ce programme. Pour leur faire comprendre que l’ennemi, ce sont les jihadistes. »