Politique

CAN au Cameroun : le dilemme de Paul Biya 

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 novembre 2021 à 13:38

Paul Biya, en octobre 2018, à Yaoundé. © NIC BOTHMA/EPA/MAXPPP

Il avait promis de faire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) une grande fête populaire. Mais le chef de l’État risque de devoir revoir ses plans, en raison de la pandémie de Covid-19. Son propre agenda n’est d’ailleurs pas encore fixé. Explications.

Selon nos informations, la présence de Paul Biya est, pour le moment, confirmée lors des cérémonies d’ouverture et de clôture de la compétition. Le chef de l’État a ainsi inscrit à son agenda le match entre le Cameroun et le Burkina Faso, prévu à 18 heures le 9 janvier, au stade d’Olembé de Yaoundé, après les premières festivités marquant le début de la compétition continentale.  

Toujours selon une source de la présidence, Paul Biya a également prévu d’assister à la finale de la Coupe, le 6 février, dans la même enceinte de Yaoundé. Celle-ci, dont les travaux ont subi des retards importants, doit être officiellement livrée le 30 novembre prochain et validée par la Confédération africaine de football (CAF). 

Aucun chef d’État invité ?