Économie

ICI 2014 : les bons plans d’Abidjan

| Par
Durant son allocution, Donald Kaberuka a insisté sur les aspects sécuritaires.

Durant son allocution, Donald Kaberuka a insisté sur les aspects sécuritaires. © Sia Kambou/AFP

Dans le cadre du forum ICI 2014, Abidjan, la capitale économique ivoirienne, a accueilli plus de 3 000 participants venus d’une centaine de pays.

Sa dernière édition remontait à quinze ans. À 1999, précisément, six semaines avant le coup d’État du général Gueï contre Henri Konan Bédié. Le Forum Investir en Côte d’Ivoire (ICI 2014), qui s’est tenu du 29 au 31 janvier à Abidjan, a rencontré un vif succès. Et confirme le retour du pays sur le devant de la scène économique mondiale. 

Absence

Alassane Ouattara, qui devait ouvrir la manifestation, a finalement délégué cette responsabilité au Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, dont le cabinet a été très impliqué dans son organisation. Le président ivoirien, qui n’a pas non plus fait le déplacement à Addis-Abeba pour le 22e sommet de l’Union africaine, a toutefois reçu en marge du forum les principales personnalités politiques de passage dans la capitale économique, dont l’Américaine Bisa Williams, sous-secrétaire d’État adjointe aux Affaires africaines, Mark Simmonds, le ministre britannique chargé de l’Afrique, Luc Adolphe Tiao, le Premier ministre du Burkina, ou encore Mohamed Namadi Sambo, le vice-président du Nigeria.

Un monde politique logiquement assez absent d’un événement tout entier tourné vers le secteur privé. Plus de 3 000 personnes venues de 113 pays avaient fait le déplacement pour assister à une présentation très complète des principales possibilités d’investissement dans le pays.

Parité

Dans une Côte d’Ivoire en plein boom économique, l’heure est à l’euphorie, comme l’ont souligné les ministres ivoiriens dans leurs discours. Donald Kaberuka, le président de la Banque africaine de développement, a pour sa part insisté sur les questions de sécurité, prioritaires selon lui. En duplex de Paris, Christine Lagarde, la directrice générale du FMI, a abordé le thème de la parité homme-femme sur le marché du travail et celui de l’emploi en général. Des questions cruciales, tout comme celles de la gouvernance et du climat des affaires, prépondérantes aux yeux des opérateurs privés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte