Energie

Angola : Total cède sa participation dans un bloc offshore à Sonangol pour 750 millions de dollars

| Par Jeune Afrique
La plateforme Pazflor, située à 150 kilomètres au large des côtes de l’Angola.

La plateforme Pazflor, située à 150 kilomètres au large des côtes de l'Angola. © Laurent Pascal

Total a signé un accord de cession avec Sonangol E&P concernant sa participation de 15 % dans le bloc offshore 15/06 en Angola. Montant de l’opération : 750 millions de dollars.

La major pétrolière française Total vient d’annoncer la cession du bloc offshore 15/06, en Angola, pour un montant de 750 millions de dollars. La vente demeure soumise à l’approbation des autorités. Situé en eaux profondes, à environ 350 kilomètres au nord-ouest des côtes de Luanda, le Bloc 15/06 devrait entrer en production en 2015. Il est actuellement opéré par Eni (35 %) aux côtés de Total (15 %), Sonangol (15 %), SSI (filiale de Sinopec et Sonangol, 25 %), Statoil (5 %) et Falcon Oil Angola Investimentos (5 %).

Lire aussi :

Jacques Marraud des Grottes : « Une partie de l’ADN de Total est en Afrique »
Total E&P Congo lève 1,6 milliard de dollars
Angola : Total inaugure Pazflor et signe un nouvel accord avec le président Dos Santos

Gestion dynamique du portefeuille

« La vente de notre participation dans le Bloc 15/06 reflète la stratégie de gestion dynamique du portefeuille du groupe. Elle s’inscrit dans le choix d’allouer prioritairement nos investissements à des actifs dans lesquels le groupe possède des participations plus élevées, tels que le Bloc 17, où le projet Clov est en cours de développement, et le Bloc 32 avec le futur développement du projet Kaombo », explique Jacques Marraud des Grottes, directeur Afrique exploration-production de Total, cité dans un communiqué.

Premier producteur

En 2013, la production de Total en Angola a atteint 186 000 barils équivalent pétrole par jour (bep/j). Fin 2013, la production opérée par Total dans le pays a atteint environ 600 000 bep/j faisant du groupe français le plus gros de pétrole en Angola. Total est également opérateur du Bloc 32 situé en offshore très profond, dans lequel il détient une participation de 30 %. Douze découvertes y ont été réalisées, confirmant le potentiel pétrolier du bloc.

Enfin, le groupe français détient une participation de 13,6 % dans Angola LNG, un projet de liquéfaction de gaz naturel conçu pour commercialiser les réserves du pays.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer