Politique

Noureddine Adam, François Bozizé et les espions… dans les coulisses de la crise centrafricaine 

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 19 novembre 2021 à 11:31

Noureddine Adam, leader du FPRC, en décembre 2017 © ALEXIS HUGUET/AFP

Alors que les négociations de paix se poursuivent en Centrafrique, les services de renseignements angolais et soudanais ont proposé au gouvernement et aux groupes armés de signer de nouveaux engagements.

C’est dans le bureau de Noureddine Adam, au cœur de son quartier général de Khartoum, que s’est joué une partie des négociations de paix entre le gouvernement et les groupes armés centrafricains. Selon nos informations, le leader du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC, membre de la Coalition des patriotes pour le changement) a reçu en août dernier les chefs des services de renseignements angolais et soudanais, Fernando Garcia Miala et Jamal Abdul-Majeed.

Lettre d’une page