Économie

[Classement] Écoles de commerce au Maghreb : le Maroc se taille la part du lion, Tunis se glisse dans le podium

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 16 décembre 2021 à 15:39

La Rabat Business School décroche encore une fois la note de quatre étoiles pour son excellence pédagogique, son attractivité et sa sélectivité. © UIR

Les réputées Rabat Business School et Iscae de Casablanca, très sélectives, restent en tête, tandis que la Mediterranean School of Business de Tunis, qui les talonne, soutient bien la comparaison avec ses rivales chérifiennes.

Dopée par son accréditation AACSB (voir demain « AACSB : Label international d’excellence, une accréditation très convoitée ») qu’elle a obtenue l’année dernière, la Rabat Business School décroche encore une fois, dans le nouveau classement exclusif de Jeune Afrique, la note de quatre étoiles pour son excellence pédagogique, son attractivité et sa sélectivité, ainsi que pour ses services offerts aux étudiants

Sa rivale casablancaise Iscae est dans la même catégorie : tout aussi sélective, elle se distingue particulièrement par son ouverture internationale ainsi que par la professionnalisation de sa formation.

Le campus casablancais de l’EM Lyon fait un retour remarqué dans le classement

La Mediterranean School of Business de Tunis n’est pas loin derrière ces deux établissements élitistes marocains, du fait de son excellence pédagogique et de la professionnalisation de son master of business management.

À noter le retour du campus casablancais de l’EM Lyon dans le classement, qui en était absent l’an dernier. Ses masters professionnels continuent de se révéler attractifs, ce qui lui vaut sa quatrième place.

Parmi les challengers, l’établissement marocain Adalia, en cinquième position, qui attire une bonne proportion d’étudiants venus d’Afrique subsaharienne dans ses effectifs, a su positionner son master de transformation digitale et d’innovation sur un créneau porteur.