Politique

Présidentielle en Libye : Béchir Saleh veut rivaliser avec Seif el-Islam Kadhafi

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 18 novembre 2021 à 12:04

L’ex-argentier de Mouammar Kadhafi, Béchir Saleh, ici photographié en Afrique du Sud en août 2017. © Vincent Fournier/JA

L’ex-argentier de Mouammar Kadhafi vient d’annoncer sa candidature, quelques jours après celle du fils du « Guide ».

Certains l’imaginaient de retour en Libye pour rallier Seif el-Islam Kadhafi, candidat depuis le 14 novembre à la présidentielle libyenne. Mais Béchir Saleh, le grand argentier de l’ancien régime et ex-patron du fonds souverain libyen, avait d’autres plans en arrivant à Sebha. Il vient ainsi de déposer lui-même sa candidature, dans la même ville que le fils de l’ex-Guide.

L’ombre d’Abou Dhabi

En réalité, les relations entre les deux hommes se sont réduites au minimum ces dernières années. À l’évidence, la nouvelle a été accueillie avec froideur par l’entourage de Seif el-Islam Kadhafi, qui minimise la portée de l’événement : « Sa candidature était prévue, mais il n’a pas beaucoup de poids au sein de l’opinion. »

Béchir Saleh aurait tenté d’entrer en contact avec Seif el-Islam Kadhafi lors de son retour. Mais le fils de l’ex-Guide estimerait l’ancien argentier trop proche des Émirats arabes unis. Béchir Saleh s’y est installé depuis son départ d’Afrique du Sud en 2018, où des menaces pesaient sur sa vie et où il ne bénéficiait plus de la protection des autorités suite au départ du pouvoir de Jacob Zuma.