Archives

La semaine de l’intelligent du 06/07/2003

Etats-Unis
Le président George W. Bush a choisi. Randall Tobias, ancien PDG du laboratoire pharmaceutique Eli Lilly, a été nommé, le 1er juillet, responsable du programme américain de lutte contre le sida en Afrique et dans les Caraïbes, crédité de 15 milliards de dollars (13 milliards d’euros). Une décision surprenante, dans la mesure où cet homme n’est spécialiste ni de l’Afrique ni de ce fléau. Toutefois, il a témoigné à plusieurs reprises de sa fidélité au président : il s’agit d’un des plus généreux financiers des dernières campagnes électorales de Bush. Un argument qui ne rassure en rien les associations de lutte contre le sida, qui s’inquiètent en outre des liens très étroits de Randall, qui aura le rang d’ambassadeur, avec l’industrie pharmaceutique.

Zimbabwe
Powell et l’Oncle Tom
La presse zimbabwéenne coupable « de réflexions racistes ». C’est Washington qui l’a affirmé, le 1er juillet, après avoir découvert dans les colonnes du Herald, contrôlé par les autorités d’Harare, que le secrétaire d’État américain Colin Powell ressemblerait à « l’oncle Tom […] qui danse sur l’air de ses maîtres ». Une référence directe au héros servile de La Case de l’oncle Tom, écrit par l’américaine Harriet Beecher-Stowe.

Iran
Un compromis sur le nucléaire ?
L’Iran a levé, le 2 juin, son opposition de principe à la signature du protocole additionnel de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui autorise des inspections inopinées des sites nucléaires. Téhéran, qui nie vouloir se doter de l’arme atomique, souhaite développer un programme nucléaire civil sans subir de restrictions. Cette annonce intervient alors que Mohamed el-Baradei, le patron de l’AIEA, est attendu le 9 juillet en Iran. Cette signature, si elle intervenait, priverait les faucons de Washington d’un argument sérieux pour justifier une attaque contre le régime des mollahs.

OGM
Autorisés, mais pistés
Bientôt la fin du moratoire sur les organismes génétiquement modifiés en Europe. Le Parlement de l’Union en a décidé la levée, le 2 juillet, tout en adoptant des règles strictes d’étiquetage et de traçabilité. Les États-Unis avaient porté plainte devant l’Organisation mondiale du commerce contre ce moratoire, qui, depuis 1999, empêchait toute nouvelle autorisation de semence et de produits transgéniques. Washington se dit encore insatisfait, les règles ainsi instituées étant trop contraignantes.

Irak
Saddam mis à prix
« Nous offrons 25 millions de dollars pour des informations nous permettant de capturer Saddam Hussein et 15 millions pour celles qui nous permettront de capturer l’un de ses deux fils », a déclaré l’administrateur civil américain en Irak Paul Bremer. « Je n’ai certainement pas oublié Saddam Hussein et ses fils, a-t-il expliqué. Ils peuvent être morts ou vivants, et tant que nous n’aurons aucune certitude, leurs noms vont continuer à jeter un voile de peur sur ce pays. »

France
Malencontreuse « Raffarinade »
La France serait « au purgatoire puisqu’il reste des socialistes » a déclaré le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, le 1er juillet. La phrase, prononcée à Strasbourg à l’occasion du 50e anniversaire du Parti populaire européen (PPE, de droite), a provoqué la colère de la gauche, qui a aussitôt exigé des excuses. Raffarin s’est expliqué le lendemain sur la radio française RTL : « Je n’ai voulu offenser personne, il s’agissait d’un clin d’oeil humoristique destiné à mon homologue slovaque. »

Nigeria
Bloquera, bloquera pas ?
La grogne enfle au Nigeria. Après quatre jours de grèves et l’échec des négociations avec le gouvernement, les syndicats, emmenés par celui des travailleurs du pétrole, ont menacé, le 3 juillet, de bloquer les exportations de brut. Une opération dont la mise en oeuvre devrait, selon le président du Nigerian Union of Petroleum and Natural Gas Workers, prendre quarante-huit heures. Les grévistes protestent contre la hausse des prix du carburant, qui, ont annoncé les autorités, ne sera plus subventionné.

Guinée-Bissau
Et de cinq !
Le 3 juillet, Fatumata Djau Baldé, membre du Parti de la rénovation sociale (PRS), au pouvoir en Guinée-Bissau, a été nommée ministre des Affaires étrangères en remplacement de Francisca Vaz Turpin, nommée deux jours plus tôt. Celle-ci a été démise de ses fonctions par le président Kumba Yala, en raison des conditions qu’elle aurait posées pour accomplir sa mission. Depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2000, Kumba Yala a nommé cinq ministres des Affaires étrangères, dont quatre femmes.

L’Algérie encore en deuil
Un avion militaire algérien s’est écrasé, le 30 juin, sur la localité de Beni Mered, située à 50 km au sud d’Alger. Le dernier bilan fait état de quinze morts, dont sept enfants et quatre membres d’équipage. L’appareil, un Hercules C130, avait décollé quelques minutes plus tôt de la base aérienne de Boufarik (2 km de Beni Mered). Cet accident intervient quatre mois après le crash d’un Boeing 737 près de Tamanrasset (102 morts), et un peu plus de cinq semaines après le séisme qui a frappé l’est de la capitale, faisant 2 300 morts et près de 10 000 blessés.

Unesco
L’île James classée
Vingt-quatre nouveaux sites ont été inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, qui en compte désormais 754, dont 582 culturels, 149 naturels et 23 mixtes. Quatre pays africains bénéficient de la décision prise, le 30 juin, au siège de l’organisation, à Paris : Afrique du Sud, Soudan, Zimbabwe et Gambie. Le site retenu pour cette dernière est l’île James, sur le fleuve Gambie, ancien haut lieu de la traite négrière en Afrique de l’Ouest.

Togo
Sama, le retour
Le chef de l’État togolais Gnassingbé Eyadéma a reconduit Koffi Sama au poste de Premier ministre le 1er juillet. Selon l’usage, le chef du gouvernement avait démissionné le 24 juin, alors qu’il occupait cette fonction depuis juin 2002. Après sa réélection à la tête du pays, le 1er juin, Eyadéma a souhaité la formation d’un gouvernement « d’union nationale ». Sama a entamé des consultations avec les responsables des partis « légalement constitués » et des personnalités de la société civile.

France
Messieurs les censeurs…
Le magazine français VSD proposait dans son n° 1348 un dossier sur le retour de l’homophobie en France. Mais c’est au retour de la censure que l’on a assisté. La régie publicitaire AAP a refusé de diffuser l’affiche grand format de la couverture figurant deux hommes, nus, s’enlaçant tendrement, au motif qu’elle aurait pu choquer le grand public. Cette photographie avait sans problème fait la une de grands journaux européens comme Stern, en Allemagne. Cette pudibonderie française justifie à elle seule l’enquête de notre confrère : l’homosexualité est encore un tabou.

Chili
Monstre marin
On a d’abord cru à une baleine. Mais dépourvue de squelette, cette masse molle de 12,4 mètres de long et pesant 13 tonnes, découverte le 24 juin sur une plage chilienne, près de Puerto Montt, s’apparente plutôt à une pieuvre. Un céphalopode géant semblable à celui qui s’était échoué en 1896 sur une plage de Floride et au sujet duquel les chercheurs n’ont toujours aucune certitude. Les scientifiques restent prudents : plusieurs laboratoires à travers le monde sont en train d’étudier les échantillons prélevés.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte