Politique

Russie-France : Emmanuel Macron à l’offensive pour faire barrage à Wagner au Mali

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 16 novembre 2021 à 17:11

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, en janvier 2020 à Berlin. © EMMANUELE CONTINI/Getty Images via AFP

Le 15 novembre, le président français a discuté avec Vladimir Poutine de l’arrivée de Wagner au Mali. Un sujet qu’il a aussi abordé avec Roch Marc Christian Kaboré, Mohamed Bazoum, Mahamat Idriss Déby Itno, ainsi qu’avec Kamala Harris ces derniers jours.

Si, lors de leur entretien téléphonique, il a essentiellement été question de la crise migratoire à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont également abordé le dossier Wagner au Mali. Comme au cours de leurs précédentes discussions sur le sujet, le président français a plaidé contre l’arrivée des mercenaires russes à Bamako et répété qu’un tel scénario aurait de graves conséquences.

Son homologue russe a, une nouvelle fois, repris ses éléments de langage : Wagner est une société privée qui répond à une logique de marché et que le Kremlin ne contrôle pas. Mais à Paris, on continue à prendre au sérieux l’hypothèse d’un débarquement de l’entreprise au Mali.

Inquiétudes partagées