Politique

Côte d’Ivoire-Maroc : où en est la mosquée Mohammed VI ?

Les travaux de la grande mosquée d’Abidjan, instrument du soft power religieux marocain, auraient dû être finalisés en décembre 2020. Mais ils ont pris du retard.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 15 novembre 2021 à 16:09

Le roi du Maroc, Mohammed VI, et le président ivoirien, Alassane Ouattara, à Abidjan, le 26 novembre 2017. © SIA KAMBOU/AFP

Selon nos informations, la grande mosquée Mohammed VI ouvrira ses portes au premier semestre 2022. Cet édifice, qui pourra accueillir environ 7 000 fidèles, sera achevé en mai. Alors que la mosquée Hassan II se situe au bord de l’océan Atlantique, à Casablanca, celle d’Abidjan sera érigée sur les rives de la lagune Ébrié. Les travaux, lancés en mars 2017 par le roi Mohammed VI et par le président Alassane Ouattara, auraient dû être finalisés en décembre 2020. Mais des difficultés sont survenues très vite.

Inauguration

D’abord, cela a pris plus de temps que prévu de relocaliser les ferrailleurs, qui occupaient illégalement le terrain en construction. Ensuite, l’entreprise marocaine impliquée dans le projet, TGCC, n’avançait pas assez vite. Ce qui a contraint le ministère marocain des Habous et des Affaires islamiques à remplacer en cours de route l’un des prestataires, GMT New Lighting, et à en recruter d’autres début 2021, à savoir Electomar et Igaser. Enfin, la pandémie de Covid-19 avait également contribué à ralentir les travaux dès début 2020.

À Lire Union africaine – Sahara : l’année du jackpot pour le Maroc ?

Ce projet de 25 000 mètres carrés a bénéficié d’un financement marocain de 120 millions de dirhams (11,4 millions d’euros) et, au début de cette année, d’une rallonge de 24 millions de dirhams pour certains travaux de finition.

Le complexe est vaste, la mosquée étant adossée à un centre commercial, une école d’instruction religieuse et des jardins. Mohammed VI devrait effectuer le déplacement à Abidjan pour l’inauguration de l’édifice, mais la date de sa visite n’a pas encore été fixée.