Politique

RDC : à peine ouvert, le procès Matata Ponyo se referme

Réservé aux abonnés
Par - avec Anna Sylvestre-Treiner
Mis à jour le 15 novembre 2021 à 13:04

Augustin Matata Ponyo, alors Premier ministre de la RDC, à Kinshasa, le 14 octobre 2014. © Augustin Matata Ponyo, Premier Ministre de la R√©publique d√©mocratique du Congo, pose dans son bureau √† Kinshasa le 14 octobre 2014. / Augustin Matata Ponyo, Prime Minister of the Democratic Republic of Congo, is posing in his office in Kinshasa on October 14th, 2014. © Gwenn DUBOURTHOUMIEU pour JA

Ce 15 novembre, la Cour constitutionnelle qui devait juger l’ancien Premier ministre de Joseph Kabila et ses co-accusés s’est déclarée incompétente. L’affaire Bukango Lonzo pourrait donc ne jamais être tranchée par le justice.

Ce devait être un procès emblématique mais, à peine ouvert, il a fait « pshitt ». Ce lundi 15 novembre, en une audience d’une quarantaine de minutes seulement, le juge a annoncé que la Cour constitutionnelle se déclarait incompétente pour juger Augustin Matata Ponyo et ses deux co-accusés. Le dossier est donc désormais clos au sein de cette juridiction. Elle ne jugera pas l’ancien Premier ministre de Joseph Kabila.

« La Cour constitutionnelle vient de redorer l’image de la justice congolaise. Le dossier pour nous est clos. C’est fini », s’est réjoui Me Laurent Onyemba, l’avocat d’Augustin Matata Ponyo, à la sortie de l’audience.

Vide juridique