Économie

Africa Oil Week : gaz sénégalais, offshore ivoirien et transition énergétique au cœur des débats

Réservé aux abonnés
Par - Envoyé spécial à Dubaï
Mis à jour le 15 novembre 2021 à 15:27

Photo de famille des participants à l’Africa Oil Week , édition 2021 à Dubaï. © Africa Oil Week

Les États africains, dont la Côte d’Ivoire et le Sénégal, ainsi que les compagnies ont promu les ressources gazières pour l’électricité et discuté de la compensation carbone. De grands absents ont été toutefois remarqués. Récit.

À l’Africa Oil Week, qui rassemblait du 8 au 11 novembre près d’un millier de professionnels du secteur des hydrocarbures, la transition énergétique a été au cœur des discussions, alors qu’au même moment la COP26 de Glasgow était dans ses derniers jours. Délocalisée à Dubaï cette année, en raison de l’épidémie de Covid-19 en Afrique du Sud, qui rendait incertaine son organisation au Cap, où elle se tient habituellement, la conférence a donné une large place aux exposés sur les différentes stratégies possibles des compagnies et des États pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Les professionnels du secteur ont notamment été marqués par l’exposé d’Aïssatou Sophie Gladima, la ministre sénégalaise du Pétrole et de l’Énergie, qui a évoqué la conversion au gaz des centrales thermiques de son pays.