Politique

RDC : du prétoire au pouvoir, les réseaux de Dieudonné Kaluba, le plus influent des juges

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 14 novembre 2021 à 16:42

La garde rapprochée de Dieudonné Kaluba.

Artisan, malgré lui, de la rupture entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, le président de la Cour constitutionnelle peut compter sur de solides connexions chez les magistrats et les politiques.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, en 2019, Dieudonné Kaluba, 55 ans, est incontestablement devenu l’un des magistrats les plus en vue de la RDC. Avocat expérimenté – il est inscrit au barreau de Kinshasa depuis 1994 et a officié comme avocat à la Cour de cassation, à la Cour pénale internationale (CPI) ainsi qu’au Conseil d’État – il est, depuis le 11 avril dernier, le nouveau président de la Cour constitutionnelle. Un poste stratégique, puisqu’il aura la responsabilité de publier les résultats définitifs des prochaines élections présidentielles et législatives, prévues en 2023, lors desquelles le chef de l’État briguera un second mandat.

Cette ascension au sommet de l’appareil judiciaire congolais est étroitement liée au camp présidentiel. Dieudonné Kaluba faisait en effet partie de l’équipe d’avocats qui a défendu Félix Tshisekedi devant la Cour constitutionnelle en janvier 2019, lorsque Martin Fayulu contestait les résultats de la présidentielle.