Archives

Bernard Bajolet

| Par Jeune Afrique

Changement à la tête de l’ambassade de France en Algérie. Bernard Bajolet, 56 ans, succède à Hubert Colin de Verdière, en poste à Alger depuis juin 2004. Diplômé de l’École nationale d’administration, ce parfait arabophone a débuté dans la diplomatie comme premier secrétaire de l’ambassade de France en Algérie en 1975. Sa carrière l’a ensuite mené en Italie, en Syrie, en Bosnie, en Jordanie. Nommé chef des intérêts français en Irak en septembre 2003, il s’est illustré en jouant un rôle déterminant dans la libération des journalistes français Georges Malbrunot, Christian Chesnot et Florence Aubenas. La nomination de Bernard Bajolet intervient dans une période où les relations entre la France et l’Algérie connaissent certaines tensions.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte