Télécoms

La première tablette éducative ivoirienne bientôt dévoilée à Barcelone

La tablette Qelasy offrira un accès aux programmes scolaires ivoiriens.

La tablette Qelasy offrira un accès aux programmes scolaires ivoiriens. © Qelasy

Le salon mondial du mobile organisé à Barcelone du 24 au 27 février sera l'occasion de découvrir Qelasy, la première tablette éducative ivoirienne.

Mis à jour le 7/02/2014 à 12:07 CET : contrairement aux informations publiées auparavant, les 100 millions de F CFA correspondent au capital de Siregex et non au coût de développement du projet. 

Thierry N’doufou a de l’ambition à revendre. C’est au salon mondial du mobile de Barcelone, organisé du 24 au 27 février, que le directeur général de la société ivoirienne Siregex, une filiale du holding Gnanzouky, au capital de 100 millions F CFA, a choisi de dévoiler sa première tablette tactile au milieu des nouveautés des géants de l’industrie comme Samsung.

Pour faire parler de sa création, l’ancien sous-directeur produits et services de l’opérateur télécoms MTN en Côte d’Ivoire mise sur sa spécificité : une tablette éducative spécialement destinée aux pays du Sud. « À partir du mois de mai, trois modèles seront commercialisés offrant dans un premier temps un accès aux manuels scolaires ivoiriens », explique-t-il.

Contenus interactifs

L’appareil, qui sera vendu environ 180 000 F CFA (274 euros) sous la marque Qelasy, inclura l’accès aux programmes de l’année de son choix, de la maternelle à l’université. Puis le contenu pourra être enrichi en louant ou en achetant les contenus désirés grâce au système de paiement Orange Money. « Nous finissons la numérisation des ouvrages et leur transformation en contenus interactifs », explique Thierry N’doufou, qui a travaillé en partenariat avec deux développeurs basés au Sri Lanka et bénéficié tout au long du projet du soutien de Paul-Emile Ebrothié, directeur général du cabinet de conseils Défis & Stratégies.  

Lire aussi : 

La révolution numérique en Afrique : les leaders, les suiveurs et les sous-classés

SOL, premier ordinateur portable solaire pensé pour l’Afrique

RMC, la tablette « made in Morocco »

Congo : la tablette tactile « Way-C » est en vente

Dotée d’un écran de 8 pouces, d’un microprocesseur 4 cœurs 1Ghz et d’une mémoire de 16Go, la tablette disposera d’une autonomie de 8 heures et sera résistante à l’eau et la poussière. « C’est parce que nous voulions qu’elle réponde aux conditions d’utilisation des pays chauds que nous l’avons conçue à Abidjan avant de la faire produire en Chine. Et puis cela nous a aussi permis de personnaliser son design (un éléphant est dessiné sur la coque) », explique son promoteur.

Déclinaisons

Initié il y a 18 mois, le projet a nécessité le travail de 5 personnes. Thierry N’doufou espère vendre 25 000 exemplaires de sa création en 2014. Le ministère de l’Education ivoirien pourrait en acquérir un certain nombre. La tablette devrait, si les négociations aboutissent, être distribuée par Orange en Côte d’Ivoire.

À terme d’autres pays du Sud pourraient également être concernés. En parallèle, l’entrepreneur et son partrenaire planchent sur plusieurs déclinaisons de son concept de tablette utilitaire à destination des secteurs de l’agriculture, de la médecine ou des transports.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte