Politique

Côte d’Ivoire : sans Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan croit en sa bonne étoile

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 4 novembre 2021 à 12:42

Pascal Affi N’Guessan, ancien Premier ministre de Côte d’Ivoire, le 21 octobre 2021. © Bruno Lévy pour JA

Désormais seul aux commandes du FPI, que l’ancien président a fini par lui abandonner, Pascal Affi N’Guessan est convaincu qu’il a une carte à jouer et se rêve déjà en candidat à la présidentielle de 2025.

Voilà un moment qu’il n’était pas repassé par Paris. L’occasion, pour Pascal Affi N’Guessan, de revoir certains élus français dont il est proche, mais aussi de faire la tournée des médias. Pour montrer qu’il existe toujours et rappeler que, malgré le départ de son fondateur et patron historique, Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI) qu’il dirige n’est pas mort.

Le 13 novembre se tiendra un congrès extraordinaire du parti au palais des Sports de Treichville, censé acter sa renaissance et conforter son président dans son rôle de leader désormais incontesté. Mais Laurent Gbagbo l’a devancé. Mi-octobre, ce dernier a organisé sa grand-messe abidjanaise au célèbre Sofitel Ivoire. Ce jour-là, l’ancien président a lancé sa nouvelle formation, le Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI). Un baptême en grande pompe, en présence de plus de 1 000 invités… mais sans Pascal Affi N’Guessan.

Ni rancœur ni aigreur