Politique

Côte d’Ivoire : ce qu’Alassane Ouattara et Pascal Affi N’Guessan se sont dit

Mis à jour le 29 octobre 2021 à 11:45

Pascal AFFI N’Guessan avec le président Alassane Ouattara le 28 octobre 2021. © Présidence

Le président du Front populaire ivoirien (FPI) a été reçu au palais présidentiel le 28 octobre. L’occasion d’évoquer plusieurs sujets politiques avec le chef de l’État.

Lors de cette audience, Alassane Ouattara et Pascal Affi N’Guessan étaient accompagnés de leurs proches collaborateurs. Le président du Front populaire ivoirien (FPI) avait à ses côtés son secrétaire général et porte-parole, Issiaka Sangaré, son secrétaire national de la jeunesse, Lia Gnan Ferdinand, et la première vice-présidente du parti, Christine Konan.

Le chef de l’État, lui, était notamment entouré de son directeur de cabinet, Fidèle Sarassoro, et de son conseiller spécial chargé des affaires politiques, Ibrahim Cissé Bacongo.

Paix et réconciliation

Pendant près d’une heure, ce jeudi 28 octobre, ils ont parlé de réconciliation nationale et de paix. Ils ont aussi évoqué les arrestations liées aux élections d’octobre 2020. Affi N’Guessan a demandé la libération des prisonniers et la réintégration de fonctionnaires radiés ou, à défaut, le versement de compensations pour qu’ils puissent se prendre en charge.

C’est Pascal Affi N’Guessan qui avait sollicité cette audience

Le président du FPI était également porteur d’un message émanant de planteurs d’hévéa de Grand-Lahou qui l’ont prié de faire part de leur contentieux avec une entreprise privée.

C’est Pascal Affi N’Guessan qui avait sollicité cette audience il y a quelques mois.  « Nous avons affirmé au chef de l’État que le FPI est un parti de propositions, a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre. Un parti d’opposition responsable. Nous sommes pour la paix et la stabilité socio-économique du pays. Nous sommes toujours disponibles. [Alassane Ouattara] peut compter sur nous. »

Affi Nguessan a également insisté sur la nécessité d’aboutir à un consensus avant les échéances électorale de 2025 et Alassane Ouattara a annoncé qu’il allait donner des instructions à son Premier ministre, Patrick Achi, pour la reprise du dialogue politique.

Depuis le retour de Laurent Gbagbo, les divisions au sein du FPI se sont soldées par une séparation. Alors que l’ancien président a lancé le le Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire » (PPA-CI) le 17 octobre, le FPI prépare son sixième congrès extraordinaire, qui aura lieu le 13 novembre 2021 au Palais des sports de Treichville. Ce sera l’occasion de débattre de l’avenir du parti.