Économie

Datacenters : la Côte d’Ivoire, nouvelle terre promise de Raxio Group

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 octobre 2021 à 09:54

Le bâtiment qui utilise 1,5 mégawatt d’énergie pour alimenter ses 400 armoires de serveurs est le quatrième du genre qu’implante en Afrique le groupe dirigé par Robert Mullins. © Getty

Après la RDC, le constructeur américain dirigé par Robert Mullins poursuit son expansion en Côte d’Ivoire avec l’installation d’un centre de données près d’Abidjan pour servir tout type de client dans la zone UEMOA dès 2023.

Après MTN en 2014, Orange en 2016, MainOne en 2019, c’est au tour de Raxio Group d’installer son datacenter en Côte d’Ivoire. Ce dernier sera voisin de l’infrastructure de 300 mètres carrés qu’Orange possède au Vitib (Village international pour les technologies de l’information et la biotechnologie), la zone franche de Grand-Bassam.

Construit par Raxio Group, une filiale de la société d’investissement Roha Group implantée aux États-Unis et du fonds d’infrastructure français Meridiam, dirigé par Thierry Déau, qui a investi 50 millions de dollars dans l’entreprise en mars 2021, l’infrastructure dite « neutre » peut héberger tout type de données de tout type de client et sera mise en service en 2023.

Continuité de service