Économie

Finance : dix choses à savoir sur Delphine Traoré, la Burkinabè qui monte chez le géant allemand Allianz

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 29 octobre 2021 à 13:31

Delphine Traoré, directrice générale d’Allianz Africa à compter du 1er Novembre 2021. © Allianz Africa

La Burkinabè devient numéro un d’Allianz Africa à compter du 1er novembre. Membre du comité exécutif et directrice régionale des opérations depuis 2017, elle est la première femme africaine à occuper de telles responsabilités auprès du leader mondial de l’assurance.

1. Origines modestes

Delphine Traoré est native d’Orodara, petit village à l’ouest de Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Burkina Faso. Sa première langue, avant ses 5 ans, n’était ni le français ni l’anglais, mais le siamou, idiome krou parlé dans le sud-ouest du pays.

2. Père fondateur

Ancien diplomate dans le génie rural, son père, Jules Dekrin Traoré, a tenu à ce que ses trois filles soient formées dans de prestigieuses écoles, dans une logique d’égalité des sexes. À contre-courant des préceptes de l’entourage familial qui lui dictaient de privilégier l’éducation de son fils unique, il n’a pas hésité à puiser dans ses économies pour envoyer sa fille Delphine à l’université, aux États-Unis (Boston University, Massachusetts).

3. Seule Africaine au comex