Politique

RDC : Joseph Kabila, une thèse pour défendre son bilan

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 26 octobre 2021 à 12:37

Joseph Kabila à l’Université de Johannesburg, le 22 octobre 2021. © Twitter

L’ancien président a décroché un master en Afrique du Sud en soutenant un mémoire aux allures de plaidoyer pro domo. Un diplôme qui lui a été officiellement remis le 22 octobre.

Ils sont tous venus pour l’occasion. Vendredi 22 octobre, les couloirs de l’université de Johannesburg ont vu défiler plusieurs caciques de l’ancien régime congolais. Il y avait là l’ex-président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, Zoé Kabila, le frère cadet de Joseph Kabila, autrefois gouverneur du Tanganyika, Kikaya Bin Karubi, fidèle conseiller de l’ancien président, ou encore l’ancien diplomate Michael Sakombi.

Sur l’estrade, Joseph Kabila. Souriant, toge noir et mortier assortis, il exhibe fièrement son diplôme. Fruit de cinq années de travail, insiste son entourage, ce master vient récompenser un mémoire (thesis, en anglais) intitulé « Du désespoir à la stabilité vers la renaissance de la République démocratique du Congo. Un narratif autobiographique et une analyse auto-ethnographique ».

La démonstration prend rapidement des allures de plaidoyer pro domo

Derrière ce titre vague, 160 pages divisées en six chapitres. Présentée comme un récit destiné à donner une « perspective de l’intérieur » sur dix-huit années de développements politiques en RDC, la démonstration prend rapidement des allures de plaidoyer pro domo. Elle se veut aussi une réponse, affirme Joseph Kabila, aux différents experts qui ont, selon lui, livré une analyse biaisée de la situation politique congolaise.

« Erreurs fondamentales »