Politique

Ceni en RDC : Moïse Katumbi prépare le divorce d’avec Félix Tshisekedi

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 20 octobre 2021 à 18:04

Moïse Katumbi à Lubumbashi, le 15 août 2021. © © JA

Vent debout contre l’investiture des nouveaux membres de la commission électorale, l’ancien gouverneur du Katanga a lancé des consultations sur un éventuel départ de la majorité présidentielle.

Le Tout-Puissant Mazembe, le club phare de Lubumbashi, est à la peine ce vendredi 15 octobre sur le terrain des Amazulu de Durban. Après une saison en demi-teinte l’année dernière, les joueurs de Moïse Katumbi espèrent se relancer mais ne parviennent pas, ce jour-là, à faire mieux qu’un match nul.

Depuis le début des discussions, Katumbi critique un processus « non transparent »

Présent comme à son habitude dans les tribunes, l’ancien gouverneur du Katanga a sans doute l’esprit ailleurs. Dans l’avion qui l’emmenait quelques heures plus tôt en Afrique du Sud, Moïse Katumbi a appris que les députés allaient se prononcer sur la composition de la nouvelle Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Initialement prévue le jour du match, la séance plénière aura finalement lieu le lendemain, après d’ultimes tentatives de négociations au sein de la majorité. Et déjà, il semble évident que le bras de fer engagé il y a plusieurs semaines va connaître un nouveau tournant.

L’heure de la rupture