Économie

Marta Blanco : « Les échanges commerciaux Espagne-Afrique ont augmenté de 40 % en dix ans »

Réservé aux abonnés
Par - à Madrid
Mis à jour le 10 novembre 2021 à 15:41

Marta Blanco, présidente de la branche internationale de la Confédération espagnole des entreprises, en février 2021, au siège de l’organisation patronale. © Javier Jiménez/CEOE

La très puissante Confédération espagnole des entreprises (CEOE) a nommé un responsable Afrique. Une première qui marque les nouvelles ambitions du royaume ibérique, selon la présidente de la branche internationale de l’organisation patronale.

 Jeune Afrique : Pourquoi la Confédération espagnole des entreprises porte-t-elle une attention particulière à l’Afrique ?

Marta Blanco : Depuis que je suis arrivée, il y a trois ans, j’ai pu constater un intérêt grandissant pour l’Afrique. Notre but aujourd’hui est d’intensifier notre présence sur le continent, où nos entreprises sont de plus en plus demandées.

Jusqu’en février 2021, la région Afrique dépendait du même département que l’Asie à la CEOE. Désormais, nous avons un responsable chargé exclusivement du continent africain.

Comment soutenez-vous concrètement les actions de vos adhérents en Afrique?