Politique

Maroc : fidèles, ambassadeurs influents… Sur qui s’appuie le chef de la diplomatie Nasser Bourita ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 19 octobre 2021 à 15:05

Les collaborateurs de Nasser Bourita.

Reconduit le 7 octobre à la tête des Affaires étrangères, le ministre travaille avec des hommes et des femmes de confiance, dont certains s’activent plus discrètement que d’autres.

Reconnaissance américaine de la souveraineté du royaume sur le Sahara, reprise des relations avec Israël, retour du Maroc à l’Union africaine (UA), changement des rapports de force avec l’Europe, ouverture de consulats d’une vingtaine de pays au Sahara… ces dernières années, Nasser Bourita a été sur le devant de la scène.

Reconduit le 7 octobre à la tête des Affaires étrangères, l’un des appareils diplomatiques les plus actifs du continent, l’homme est devenu une figure médiatique et diplomatique incontournable, aussi bien au Maroc qu’à l’international. À 52 ans, ce natif de Taounate est un pur produit de son ministère, où il a gravi tous les échelons.

Connu pour être un gros travailleur solitaire, Nasser Bourita s’appuie néanmoins au quotidien sur une solide équipe au service de la nouvelle doctrine diplomatique du royaume, décomplexée et affirmative. « C’est quelqu’un qui travaille seul. Il s’appuie surtout sur des hommes et des femmes de confiance dans plusieurs dossiers, dont certains sont visibles et d’autres invisibles », nous confie un fin connaisseur du ministère.

S’il sait donner leur chance à de nouveaux visages pour préparer la relève comme le veut la coutume au sein du MAE, le ministre compte également sur des gros calibres de la diplomatie marocaine, qui lui apportent à la fois leur expertise, mais aussi leur appui dans les capitales et institutions stratégiques où le Maroc œuvre à défendre ses causes nationales.