Archives

La Sonangol propose dix concessions pétrolières

La Société nationale des hydrocarbures en Angola (Sonangol) cherche des investisseurs. Ses dirigeants présenteront le 12 octobre à Luanda, puis le 18 octobre à Houston et le 30 octobre à Londres, les potentialités de dix nouvelles concessions pétrolières et gazières. Ces concessions, 3 onshore et 7 offshore, devraient être soumises à un appel d’offres au premier semestre 2008. Le français Total, les américains ExxonMobil et Chevron, l’anglais BP et bien d’autres grands groupes suivront de très près ce road show. Ils ont investi des milliards de dollars ces dix dernières années pour exploiter les ressources pétrolières enfouies dans les eaux profondes du pays. La Chine cherche également à rattraper son retard à travers la compagnie nationale Sinopec. Elle est déjà associée à la Sonangol pour l’exploitation du champ Grand Plutónio (bloc 18), débutée le 2 octobre. Depuis la fin du conflit angolais en 2002, la production ne cesse de croître. Elle est passée de 1,6 million de barils/jour en 2006 à 1,8 million de b/j en 2007. Fernando Roberto, vice-président du conseil d’administration de la Sonangol, souhaite que son pays, qui a rejoint en janvier l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), bénéficie d’un quota de production de 2,5 millions de b/j dès 2008. Entre 2008 et 2011, la Sonangol chiffre les investissements pétroliers à 66 milliards de dollars.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte