Économie

Afrique-France : comment Emmanuel Macron a sauvé Digital Africa du naufrage 

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 8 octobre 2021 à 23:08

Emmanuel Macron, à la conférence « Inno Generation », le 7 octobre 2021. © BENOIT TESSIER/AFP

Secouée par une grave crise de gouvernance, l’association se rapproche de Proparco pour rebondir. Un sauvetage validé par l’Élysée, alors que le président français entend nouer une nouvelle relation avec la jeunesse africaine. 

Au bord de la dissolution en mai dernier, l’association Digital Africa, créée pour soutenir les entrepreneurs innovants sur le continent va se rapprocher de Proparco, filiale de l’Agence française de développement (AFD) dévolue au secteur privé. L’annonce a été faite par Emmanuel Macron à l’occasion du sommet Afrique-France de Montpellier, le 8 octobre.

Pour l’Élysée, l’enjeu est de conserver un outil de soft power important au moment où le président veut faire des jeunes entrepreneurs un nouveau relais du dialogue franco-africain. À la présidence, le dossier a été géré par Franck Paris, conseiller Afrique du chef de l’État français. « Un échec n’était pas envisageable au vu de l’engagement d’Emmanuel Macron », estime un membre fondateur de Digital Africa.

Nouvelle enveloppe…