Politique

Guinée : le come-back de Kemi Seba, nouveau soutien de Mamadi Doumbouya ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 5 octobre 2021 à 17:05

Kemi Seba lors d’une conférence de presse à Paris, le 26 juin 2020 © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Trois ans après avoir été refoulé à l’aéroport de Conakry, l’activiste a été autorisé à pénétrer sur le territoire guinéen ce lundi 4 octobre. Il doit rencontrer le nouveau chef de l’État.

En mars 2018, Kemi Seba avait à peine effleuré le sol de l’aéroport de Conakry qu’il avait été contraint à faire demi-tour. Alors ce lundi 4 octobre, c’est empreint d’une émotion visible que l’activiste franco-béninois est arrivé dans la capitale guinéenne pour un séjour d’une semaine. Plusieurs dizaines de personnes avaient fait le déplacement pour l’acclamer.

Un mois après le putsch qui a renversé Alpha Condé et alors que la Cedeao a décrété des sanctions contre le régime de Mamadi Doumbouya, Kemi Seba a immédiatement choisi son camp. « Je suis venu rappeler aux organisations sous-régionales, notamment à la Cedeao, qu’il faut respecter le choix du peuple, a-t-il lancé. Bizarrement, [cette communauté internationale] est très silencieuse lorsqu’il y a des troisièmes ou des quatrièmes mandats [présidentiels], des persécutions contre la population [ou] quand le peuple aspire à un changement. »

« Injustement refoulé »