Économie

Private Equity : les étoiles sont alignées pour DPI

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 5 octobre 2021 à 17:25

Sofiane Lahmar est depuis 2010 associé chez Development Partners International, le capital-investisseur britannique qui compte plus de 2,8 milliards d’actifs sous gestion depuis sa création en 2007. © Kalpech Lathigra pour Jeune Afrique

Development Partners International, acteur de taille du capital-investissement en Afrique basé à Londres, vient – plutôt discrètement – de boucler le plus gros tour de table de 2021 pour un fonds destiné au continent.

Bis repetita pour Development Partners International (DPI). Après un deuxième fonds clôturé à 725 millions de dollars en 2015, contre 500 millions visés, le dernier-né du capital-investisseur panafricain, African Development Partners III (ADP III), vient de réaliser un closing final à 900 millions de dollars. DPI visait initialement 800 millions de dollars, et ce bien avant le Covid-19.

« Il s’agit de l’un des plus grands fonds levés sur les marchés émergents (hors Asie) cette année », se félicite Sofiane Lahmar, associé du gestionnaire de fonds joint à Londres par JA. L’investisseur algérien qui a rejoint la société DPI en 2010 en tant qu’associé met également en avant les conditions difficiles de la crise sanitaire pour la réalisation de ce troisième fonds. Ce qui explique sans doute la relative discrétion ayant entouré la finalisation de l’opération dans son ensemble.

250 millions supplémentaires