Politique

Tunisie : qui est Walid Hajjem, le « monsieur diplomatie » de Kaïs Saïed ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 6 octobre 2021 à 16:38

Walid Hajjem, conseiller du président Kaïs Saïed. © hichem

Attaché diplomatique du cabinet présidentiel depuis février 2020, Walid Hajjem a été promu par décret conseiller de Kaïs Saïed le 5 août dernier. Il est également devenu officieusement le porte-parole de Carthage.

Originaire de l’île de Djerba, dans le sud tunisien, Walid Hajjem est né et à grandi dans le quartier d’El Ouardiya 2, dans le grand Tunis. Peu connu du grand public, il s’est progressivement imposé dans les médias où il sert de courroie de transmission à Carthage et parfois même de « fusible ».

Costume-cravate, lunettes fines discrètes, le style passe-partout de Walid Hajjem est couplé à son choix de ne pas apparaître sur les réseaux sociaux, où il préfère user de pseudonymes et résume son parcours au simple titre de « diplomate ».

Depuis le départ de Rym Kacem, conseillère chargée de la communication à Carthage, il a pourtant été imposé comme porte-parole improvisé de la présidence et est devenu, à ce titre, une figure publique. Il est depuis maintes fois monté au créneau pour défendre le chef de l’État.

Il avait par exemple récusé en mai l’authenticité du document de Middle East Eye faisant état de la préparation d’un coup d’État depuis Carthage en activant l’article 80 de la Constitution. Il avait même assuré à l’époque à Al Jazeera : « L’ère des coups d’État est révolue et dépassée. »