Banque

AFC veut investir 1 milliard de dollars en Afrique francophone d’ici à 3 ans

| Par
Le chantier du troisième pont d'Abidjan, financé en partie par AFC.

Le chantier du troisième pont d'Abidjan, financé en partie par AFC. © Socoprim

Dans un entretien à « Jeune Afrique », Andrew Alli, PDG de Africa Finance Corporation (AFC), détaille les ambitions de cette jeune institution multilatérale financière en zone francophone.

Africa Finance Corporation (AFC) investira un milliard de dollars dans plusieurs projets en Afrique francophone notamment dans les infrastructures, l’énergie, les mines ou les télécommunications au cours des trois prochaines années. L’annonce a été faite à Jeune Afrique par Andrew Alli, PDG d’AFC. Initialement tournée vers les pays anglophones, l’institution multilatérale financière basée à Lagos diversifie désormais ses investissements sur le continent. « Nous nous orientons davantage vers les pays francophones », souligne Andrew Alli, interrogé à l’occasion d’une visite à Abidjan.

Du Bénin à la Guinée

Après avoir participé au tour de table de la construction du troisième pont d Abidjan à hauteur de 40 millions d’euros, AFC a été co-arrangeur d’un financement de 320 millions de dollars pour les approvisionnements de la Société ivoirienne de raffinage (SIR). Il envisage désormais de prendre part au projet de construction du train urbain d’Abidjan d’un montant initial de 500 millions d’euros. « Nous avons déjà investi 60 millions de dollars pour la raffinerie Samir au Maroc. Au Bénin, nous avons pris des parts pour la réhabilitation et la maintenance du parc de production de la compagnie de distribution d’électricité. En Guinée, nous étudions la possibilité d’investir dans le secteur minier. Dans les infrastructures, nous regardons les opportunités au Cameroun et dans plusieurs autres pays », explique Andrew Alli.

Fondée en 2007, AFC a investi environ 370 millions de dollars en 2013, dans neuf opérations. Ses actionnaires sont des institutions financières africaines (47,6% du capital), la Banque centrale du Nigeria (42,5%) ainsi que divers investisseurs. Le Nigeria, le Ghana, la Guinée Bissau, la Sierra Leone, la Gambie, le Liberia, la Guinée Conakry et le Tchad sont membres de l’AFC.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte