Économie

RDC : des réserves de change « record »… comment et jusqu’à quand ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 5 octobre 2021 à 11:37

Le chemin de fer Matadi-Kinshasa, le 25 juin 2016. © Gwenn Dubourthoumieu pour Jeune Afrique

En juillet, le FMI ne prévoyait pas que la RDC franchisse le cap des 3 milliards de dollars de réserves internationales avant 2026, ce qui est pourtant arrivé fin septembre. Une performance « exceptionnelle » pour de bonnes et de moins bonnes raisons… L’analyse de Jeune Afrique.

« La République démocratique du Congo plaide pour l’accélération de la mise à disposition effective des ressources par le FMI, sans oublier l’impératif d’alléger la dette des pays africains », a défendu le président Félix Tshisékédi, devant l’Assemblée générale des Nations unies, le 21 septembre à New York. Tout en se félicitant de l’approbation de 33 milliards de dollars en Droits de tirage spéciaux pour le continent, il a exhorté les pays développés à « atteindre 100 milliards de DTS » pour l’Afrique.