Économie

Côte d’Ivoire : le néerlandais FrieslandCampina sort le chéquier et muscle sa stratégie

Réservé aux abonnés
Par - à Abidjan
Mis à jour le 29 septembre 2021 à 18:11

En Côte d’Ivoire, FrieslandCampina est connu pour sa marque de lait en poudre « Bonnet rouge ». © www.frieslandcampina.com

Le spécialiste des produits laitiers va investir 40 millions d’euros dans ses installations ivoiriennes. Dans quel but ? Le décryptage de Jeune Afrique.

Le groupe laitier néerlandais FrieslandCampina accentue sa présence en Côte d’Ivoire pour renforcer ses activités dans quatorze pays d’Afrique de l’Ouest et du centre hors Nigeria, soit plus de 300 millions de consommateurs.

Le néerlandais aux 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires a investi 40 millions d’euros à Abidjan dans le développement de son siège régional et dans la modernisation de son usine de transformation de produits laitiers d’une capacité annuelle de 30 000 tonnes. La production de cette usine est essentiellement destinée au marché local – en forte croissante –, même si une part résiduelle ira au Burkina Faso et au Mali.

Une forte dépendance aux importations de produits laitiers