Politique

Guinée : ces proches d’Alpha Condé en exil forcé

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 30 septembre 2021 à 10:51

Alpha Condé, le 12 octobre 2020. © CAROL VALADE/AFP

Au lendemain de la chute du président guinéen, les ministres et dignitaires ont répondu présents à la convocation des militaires. À l’exception de quelques-uns, qui se trouvaient hors du pays et n’ont pu (ou voulu) rentrer…

Le coup de force du chef des forces spéciales Mamady Doumbouya a surpris plusieurs collaborateurs du président déchu Alpha Condé, qui se trouvaient en mission ou en congés à l’extérieur du pays. Rachid Ndiaye, ancien ministre d’État et conseiller spécial de l’ex-président avait été nommé le 14 juin par ce dernier représentant auprès du Conseil permanent de la Francophonie. La veille du putsch, il avait donc pris place à bord du vol Air France pour Paris, afin d’aller présenter ses lettres de créance à la secrétaire générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo.

Toujours à Moscou