Politique

Réforme de l’armée en Guinée : Mamadi Doumbouya réussira-t-il là où Alpha Condé a échoué ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 5 octobre 2021 à 11:56

Mamady Doumbouya au stade du 28-Septembre. © Afrik.Com

Dès son arrivée au pouvoir, Alpha Condé a entrepris de réformer l’armée. Mais ce sont des militaires qui l’ont fait chuter et qui sont désormais aux manettes de la transition. Et l’histoire semble se répéter.

C’est un triste anniversaire que Mamadi Doumbouya ne pouvait oublier. Mardi dernier, le nouveau chef de l’État guinéen s’est rendu au stade du 28-septembre où, douze ans plus tôt, au moins 150 manifestants ont été tués et une centaine de femmes violées par les bérets rouges.

Comme à son habitude, le lieutenant-colonel est resté silencieux. « Nous avons pensé nous recueillir en ce lieu pour prier à la mémoire de tous les Guinéens », a simplement déclaré son porte-parole, le colonel Amara Camara.

Le 28 septembre 2009, des milliers de personnes étaient venues manifester contre la décision du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, de se présenter à l’élection présidentielle. Selon une commission d’enquête des Nations unies, le massacre avait été prémédité par les militaires. Depuis, les victimes n’ont eu de cesse de réclamer l’organisation d’un procès.

Oublier les mauvais souvenirs