Politique

Côte d’Ivoire : rencontre avec Jacques Ehouo, l’homme qui a conquis le coeur d’Abidjan

Réservé aux abonnés
Par - à Abidjan
Mis à jour le 29 septembre 2021 à 15:39

Jacques Ehouo, maire du Plateau, à Abidjan, le 23 septembre 2021. © Paul Ako

Son arrivée à la tête du Plateau, la commune la plus convoitée du pays, a été semée d’embûches. Mais l’ambitieux Jacques Ehouo ne compte pas s’arrêter là.

C’est dans son bureau, à la mairie du Plateau, que Jacques Gabriel Ehouo nous reçoit ce mercredi 22 septembre. Il semble détendu. À 49 ans, il est à la tête de la commune la plus stratégique d’Abidjan. Si elle compte moins de 10 000 résidents, elle concentre sur 3,945 km2 la présidence, l’Assemblée nationale, les principaux ministères, des sièges de banques, d’organisations internationales et des hôtels de luxe. De quoi susciter la convoitise de la classe politique.

A priori, rien ne prédestinait Jacques Ehouo à occuper une place si importante. Né à Londres, il a grandi entre l’Angleterre et la Côte d’Ivoire et fait une partie de ses études de biochimie au Canada. En 2000, lorsqu’il rentre à Abidjan, il se lance dans les affaires en créant son entreprise dans le domaine de la transformation agro-alimentaire. « J’avais créé l’association Plateau Vision plurielle qui aide à l’insertion des jeunes et fait des œuvres sociales. C’est par ce biais que je me suis engagé en politique en 2016, d’abord en tant que candidat indépendant », se souvient-il. La suite ? Elle ressemble à un thriller.

Difficile élection