Économie

Qui est Henri-Max Ndong-Nzue, le nouveau patron Afrique de TotalEnergies EP ?

Cet ingénieur franco-gabonais est le premier Africain nommé à la tête de toute la branche d’exploration-production au sud du Sahara. Portrait.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 septembre 2021 à 16:17

Henri-Max Ndong-Nzue est entré chez Total il y a trente ans. © total.ga

À 56 ans, le Franco-Gabonais Henri-Max Ndong-Nzue est devenu au début de septembre le premier cadre africain à prendre la tête de la branche exploration-production de TotalEnergies au sud du Sahara. Cette nomination surprise s’est faite à la faveur de la promotion de son prédécesseur Nicolas Terraz, à ce poste depuis seulement juillet 2019, désormais numéro deux du groupe du fait de ses nouvelles responsabilités de président de l’ensemble de la division E&P. 

Ingénieur diplômé en 1988 de Polytechnique – tout comme ses chefs Patrick Pouyanné et Nicolas Terraz – HMNN a rejoint très tôt le géant français des hydrocarbures. Le Franco-Gabonais y atterrit dès 1991, après un court passage à mi-temps à la direction de la recherche du Crédit commercial de France (CCF) pendant sa dernière année à l’Ecole nationale de la Statistique et d’Administration économique (ENSAE), son école d’application de l’X.

En 2014, il est nommé directeur général de Total Gabon E&P 

 C’est par les Pays-Bas qu’il commence dans le groupe en 1991 comme contrôleur de gestion d’Elf Petroland, où il apprend des rudiments de néerlandais. S’ensuivent plusieurs postes à dominante financière dans la branche E&P, d’abord en tant que contrôleur financier international au siège, où il est chargé des États-Unis et de l’Europe, puis comme responsable administratif et financier dans les filiales de Norvège et du Yémen.

Patron de filiale

Retour à la case ingénierie en 2003 pour cet amateur de tennis et de littérature, d’abord comme architecte pétrolier, puis, de 2004 à 2006, en tant que directeur de projet à la Direction des affaires nouvelles de l’exploration-production. Il s’installe au Gabon en 2009, où il est nommé directeur de la stratégie, puis, après un nouvel intermède néerlandais, cette fois comme patron de filiale, il est nommé directeur général de Total Gabon E&P en 2014.Il restera à ce poste jusqu’en 2019. 

Père de deux enfants, Henri-Max Ndong-Nzue avait rejoint depuis lors la branche aval du groupe, TotalEnergies Marketing & Services, où il était membre du comité de direction avec la double casquette de secrétaire général et de directeur Amériques, au côté du Franco-Sénégalais Momar Nguer, président de Total M&S jusqu’en janvier 2020.