Politique

Côte d’Ivoire : faut-il pousser Ouattara, Bédié et Gbagbo à la retraite ?

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 septembre 2021 à 12:50

Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo © Montage Jacques Torregano/CEO FORUM/JA ; Vincent FOURNIER/JA ; Vincent Fournier/JA

Un député travaille à une proposition de loi qui vise à réinstaurer une limite d’âge à 75 ans pour être candidat à la présidentielle. Cela aurait pour conséquence de disqualifier les trois principaux personnages de la vie politique ivoirienne.

Tout a commencé avec une publication sur la page Facebook d’Antoine Assalé Tiémoko. Par ailleurs maire de Tiassalé (petite ville située à une centaine de kilomètres au nord d’Abidjan), le député annonce travailler à un projet de loi hautement sensible : la réinstauration d’une limite d’âge pour briguer la candidature suprême.

Ces quelques lignes font l’objet d’une bombe sur la scène politique. Si la modification est adoptée, les leaders des trois principales forces politiques seront écartés de la présidentielle de 2025, déjà dans tous les esprits. L’actuel président Alassane Ouattara a 79 ans, et ses deux prédécesseurs, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, ont respectivement 76 et 87 ans. « La question de la retraite de messieurs Ouattara, Bédié et Gbagbo de la scène politique ne doit pas être un sujet tabou, martèle l’homme politique. Ces acteurs qui cristallisent les tensions depuis trente ans risquent à nouveau de se retrouver sur la ligne de départ pour une dernière élection de tous les dangers en 2025. »

Un homme influent