Politique

Rwanda-Belgique : de l’affaire Rusesabagina au clash diplomatique ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 21 septembre 2021 à 20:45

Paul Rusesabagina et l’acteur Don Cheadle sur le tournage de « Hotel Rwanda » (2004), de Terry George © AFP

Il y a de l’eau dans le gaz entre Bruxelles et Kigali. Au lendemain du verdict condamnant Paul Rusesabagina à 25 ans de réclusion pour terrorisme, une rencontre bilatérale prévue en marge de l’Assemblée générale de l’ONU entre le Rwanda et la Belgique a été annulée.

Le 20 septembre, alors que la condamnation de Paul Rusesabagina venait d’être rendue par la justice rwandaise, un communiqué de la diplomatie belge prenait ses distances : « La Belgique considère que M. Rusesabagina n’a pas bénéficié d’un procès équitable », en indique le titre. Et le texte est à l’avenant : « Lundi 20 septembre, la vice-Première ministre et ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, a pris connaissance du jugement rendu à Kigali contre Paul Rusesabagina. Au terme de cette procédure judiciaire, et malgré les appels répétés de la Belgique, nous constatons que M. Rusesabagina n’a pas bénéficié d’un procès juste et équitable, respectueux des droits de la défense. La présomption d’innocence n’a pas davantage été respectée. Autant d’éléments qui interrogent la pertinence du procès et du verdict. »

Dans le même communiqué, la ministre belge rappelle qu’une rencontre avec le ministre rwandais des Affaires étrangères, Vincent Biruta, devait se tenir à New York durant la semaine, en marge de l’Assemblée nationale des Nations unies.

« Mépris » belge