Économie

Logistique : au port de Tema, Bolloré voit la vie en « Green »

Meridian Port Services, filiale de Bolloré, a obtenu le label « Green Terminal » pour sa principale infrastructure portuaire au Ghana. Une étape importante pour faire de Tema un modèle de terminal écoresponsable sur le continent.

Réservé aux abonnés
Par - envoyé spécial à Tema (Ghana)
Mis à jour le 21 septembre 2021 à 13:14

Depuis 2018, une baisse de 36 % des émissions de gaz à effet de serre a été enregistrée au terminal 3 de Tema. © Bolloré

Bâti sur une superficie de 127 hectares dont dont 97 ha en terre-plein pour les conteneurs, le terminal 3 du port de Tema, à quelque 45 minutes d’Accra, la capitale ghanéenne, est présenté fièrement par Bolloré Transport & Logistics (BTL) comme la « Rolls Royce » de ses infrastructures portuaires sur le continent.

Cette plateforme est exploitée par Meridian Port Services Ltd (MPS), une coentreprise regroupant Meridian Port Holdings Ltd (MPH 70 %) et l’Autorité portuaire ghanéenne (30 %). MPH est détenu à 50 % par Bolloré et à 50 % par le néerlandais APM Terminals (filiale du géant danois Maersk Group). Ce terminal a nécessité plus de 1 milliard de dollars d’investissement.

Des infrastructures ultra modernes et sécurisées

À l’entrée de cette installation géante, des agents de sécurité filtrent le passage. Les opérations sont dématérialisées et digitalisées. Pour décongestionner le terminal et éviter les goulots d’étranglement qui constituent l’un des problèmes de compétitivité des ports du continent, l’accès aux camions se fait sur rendez-vous via une application en ligne. Les conducteurs sont enregistrés de façon biométrique. Et les quelque 3 000 camions qui franchissent la plateforme chaque jour doivent se soumettre à une procédure particulière, passant par des portails automatiques avec voies en guichet libre et accès à reconnaissance optique.

Les véhicules sont scannés et photographiés tout le long du parcours. Dans l’enceinte du port, pas d’embouteillages de camions et de remorques, et un remarquable défilé d’engins. À quai, sept portiques sont installés (six en opération à la mi-septembre, un en maintenance). Au total, 29 portiques de parc complètent la logistique installée. Un camion ne passe pas plus de 45 minutes au sein du port, sauf en cas d’inspection où le délai peut atteindre 24 heures.

Notre système est conçu pour réduire considérablement l’empreinte carbone des actifs

Le 15 septembre, ce terminal a obtenu le label « Green Terminal certifié » par le spécialiste international Bureau Veritas, conformément à la norme ISO 14001, créée il y a vingt-cinq ans et « destinée à être utilisée par les organismes souhaitant gérer leurs responsabilités environnementales d’une manière systématique qui contribue au pilier environnemental du développement durable », selon une note de l’Organisation internationale de normalisation. En termes moins abscons, cela signifie que les structures et organisations respectant ces normes réduisent systématiquement l’impact négatif de leurs opérations sur l’environnement.

Contribution importante au PIB ghanéen

« Nous avons mis en place un processus qui permet de fluidifier les opérations. Le concept Green Terminal a un impact positif sur l’environnement », explique Mohamed Samara, le directeur général de MPS. Le label repose sur huit piliers, touchant tant aux solutions et équipements de manutention, aux infrastructures, à l’engagement sociétal avec toutes les parties prenantes locales (y compris les communautés locales et les ONG), au recyclage et au traitement des aux, ainsi qu’à la formation des collaborateurs aux bonnes pratiques environnementales. Le tout intégré à « un système de management environnement unique pour réduire considérablement l’empreinte carbone des actifs », explique une fiche de présentation du processus.

Bolloré ambitionne de faire de Tema un hub entre Le Cap et Tanger

Les dirigeants de MPS se réjouissent de la baisse de 36 % ses émissions de gaz à effet de serre au terminal 3 de Tema, en l’espace de trois ans, avec une empreinte carbone de 5 kg de CO2 par conteneur équivalent vingt pieds traité, contre 9 kg de CO2 en 2018. La baisse est de 9 %  à Owendo au Gabon, entre 2018 et 2019, et de 22 % à Freetown Terminal (Sierra Leone).

Bureau Veritas mènera un audit annuel des installations certifiées Green. Entre-temps, la capacité annuelle installée à Tema est anticipée à 3,7 millions de conteneurs d’ici à 2023, contre environ 1,2 million de conteneurs aujourd’hui. Le tirant de 11 mètres avant les travaux est passé à 16 m et, d’ici à deux ans, MPS ambitionne d’être un hub entre Le Cap en Afrique du Sud et Tanger au Maroc. Selon les dirigeants de MPS, Tema a permis d’augmenter (environ +14 %) la valeur des échanges commerciaux du pays, pour une progression du PIB anticipée entre 800 millions et 1 milliard de dollars.