Politique

Sénégal – Fadel Barro : « Le jour où Y’en a marre est né »

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 30 septembre 2021 à 10:49

Fadel Barro, cofondateur du mouvement Y’en a marre, en avril 2015 © Jessica Vieux pour JA

Alors que le mouvement citoyen a vu deux de ses fondateurs, Kilifeu et Simon, placés sous mandat de dépôt dans une affaire de trafic de passeport ou de visa, son ancien porte-parole revient sur le jour – ou plutôt la nuit – de sa création.

« Y’en a marre » a été créé dans la nuit du 15 au 16 janvier 2011. À l’époque j’étais journaliste à La Gazette, un magazine sénégalais d’investigation. Souvent, le soir, je retrouvais des amis originaires, comme moi, de Kaolack : Thiat et Kilifeu, du groupe de rap Keur Gui, ainsi que Sofia ou encore Aliou Sané, avec qui je vivais en colocation.

Thiat était toujours friand des révélations publiées dans La Gazette à propos des affaires politico-financières du moment. Dans mon appartement dakarois, aux Parcelles assainies, on refaisait le monde. Ce soir-là, après ma descente du boulot, on buvait le thé en discutant. Et vers 2 h du matin, on a subi une coupure de courant interminable. À l’époque, les « délestages » étaient fréquents et pouvaient durer jusqu’à dix-huit heures d’affilée.

Un cri adressé à la jeunesse