Politique

État de siège en RDC : la commission défense de l’Assemblée favorable à un « plan de sortie »

Chargée d’évaluer l’état de siège en vigueur en Ituri et au Nord-Kivu, la commission parlementaire a émis une série de recommandations. Jeune Afrique a pu les consulter.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 14 septembre 2021 à 17:44

Christophe Mboso N’kodia, le président de l’Assemblée nationale. © Assemblée Nationale RDC

Déjà prorogé à sept reprises, l’état de siège proclamé le 30 avril par Félix Tshisekedi ne produit pour l’instant qu’un bilan mitigé. Chargés d’évaluer l’efficacité de cette mesure sécuritaire, les membres de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale ont clôturé leurs travaux le 13 septembre après avoir adopté une série de recommandations.

Remaniements

La commission présidée par le député Bertin Mubonzi suggère tout d’abord de « solliciter en urgence auprès du commandement suprême [Félix Tshisekedi], la restructuration profonde et le renouvellement de la chaîne de commandement militaire ». Elle appelle aussi l’Assemblée nationale à solliciter, auprès du chef de l’État, un remaniement « à tous les niveaux stratégiques mais aussi opérationnels » dans les provinces concernées par l’état de siège.

À Lire RDC : « Il faut sanctionner ceux qui ont détourné les moyens alloués à la lutte contre l’insécurité dans l’Est »

Soupçonnant depuis plusieurs semaines un détournement des fonds alloués à cette mesure exceptionnelle, aux forces armées et à la police, les députés de la commission défense et sécurité souhaitent que soit diligentée une mission à Kinshasa pour retracer cet argent.

Alors que les parlementaires effectuent leur rentrée le 15 septembre, le rapport, qui se trouve sur le bureau du président Christophe Mboso N’Kodia, préconise « d’obtenir du gouvernement un plan de sortie de l’état de siège avant la neuvième prorogation ».