Économie

Cameroun : au cœur du système de l’influent banquier Paul Fokam

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 20 septembre 2021 à 10:56

La garde rapprochée de Paul Fokam. © JA

Le natif de Baham a la réputation de cultiver la solitude. Au Cameroun, en quarante ans, il a néanmoins tissé autour de lui un réseau sans égal mêlant politique et VIP des affaires.

GardeRapprochée FOKAM-03

À 73 ans, Paul Fokam Kammogne demeure l’un des VIP du monde des affaires camerounais. Son groupe Afriland First Bank (AFB) dont le holding AFG est basé en Suisse – ce qui lui vaut des reproches récurrents de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) –, est présent dans sept pays, de l’Ouganda au Bénin, en passant par le Soudan du Sud. L’entrepreneur, qui pratique le cloisonnement et la solitude jusqu’à l’extrême, jouit d’une influence jamais démentie depuis environ quarante ans.

Sur ses terres, c’est lui qui choisit avec parcimonie ceux qui auront ses faveurs en se tenant à l’écart du « groupe social du 30 », ce regroupement informel qui réunit régulièrement la fine fleur de l’élite bamiléké des affaires et de l’administration, dont le recrutement, à l’image des clubs anglais, s’effectue par cooptation.