Politique

Fonds souverain libyen : les milliards de Kadhafi bientôt dégelés ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mouammar Kadhafi à sa résidence de Bab el-Aziziya, à Tripoli, le 10 avril 2011.

Mouammar Kadhafi à sa résidence de Bab el-Aziziya, à Tripoli, le 10 avril 2011. © Libyan leader Moamer Kadhafi stands outside a tent erected at his Bab al-Aziziya residence in Tripoli on April 10, 2011 during a meeting with a high-ranking African Union delegation trying to negotiate a truce between Kadhafi's forces and rebels seeking to oust him. © MAHMUD TURKIA/AFP

Le dernier round du bras de fer entre le groupe koweïtien Al Kharafi et le fonds souverain libyen se joue ce mardi devant la Cour de cassation à Paris. La LIA pourrait perdre plusieurs centaines de millions d’euros.

C’est un dossier brûlant pour le fonds souverain libyen.

La Cour de cassation de Paris statue, ce 14 septembre, sur le conflit opposant la Libyan Investment Authority (LIA) et le groupe Al Kharafi.

En jeu : l’immeuble de la Fnac des Ternes à Paris, 150 millions d’euros de titres de créances EMTN placés à la Société Générale et plusieurs centaines de millions d’euros de valeurs mobilières placées à la banque BIA.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer