Économie

Togo : Dontou Hiloukou Derou, bâtisseur d’avenir vert

Une formation reçue entre Lomé et la France, un formidable sens des affaires et un regard aussi lucide qu’acéré sur la condition urbaine à travers le monde ont fait de Dontou Derou un architecte très en vue dans la capitale. Précurseur autant qu’idéaliste, le Togolais n’en est pas moins un businessman avisé.

Réservé aux abonnés
Par - à Lomé
Mis à jour le 16 septembre 2021 à 13:08

Dontou Hiloukou Derou, architecte-urbaniste, fondateur du cabinet Derou & Partners et du holding Confortis Africa, qui développe le programme résidentiel de Wellcity, dans le nord du Grand Lomé. © DR

Son projet phare à Lomé est certainement le master plan pour le développement du pôle administratif de Lomé II. Ce site de 1 000 hectares, qui s’étend au nord de l’université et du nouveau palais présidentiel de Kégué, accueille désormais d’imposants immeubles, dont ceux des sièges de l’Office togolais des recettes, de la Société de gestion et d’intermédiation du Togo, de la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables et de Togocom.

À Lire Que penser de la sanction contre Togo Cellulaire, la filiale d’Axian ?

Dontou Hiloukou Derou est aussi le concepteur de plusieurs programmes résidentiels dans la capitale togolaise, dont les résidences Stars Luxe, au cœur de la Cité OUA, et Nirvana, à Kégué.

1 holding, 4 représentations, 5 filiales

Après l’obtention d’un bac C, d’un diplôme d’architecte-urbaniste à l’EAMAU de Lomé (en 2003), puis d’un diplôme d’études approfondies (DEA) à l’école d’architecture de Nancy (France), Dontou Hiloukou Derou a ouvert son cabinet dès son retour à Lomé, en 2004 : Derou & Partners, actuellement en pleine restructuration.

Confortis Africa devrait réaliser un chiffre d’affaires de 23 à 30 millions d’euros

En 2019, l’architecte a en effet créé le holding Confortis Africa. Outre son siège à Lomé, le holding dispose de représentations au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Niger, et il intervient à travers cinq filiales (Derou & Partners Architectes, Properties, Development, Real Estate et Contractors).

À Lire Urbanisme : ces villes d’Afrique de l’Ouest où la vie est plus belle

S’orienter vers le bien-être et l’écologie

« Cette nouvelle structuration nous permet d’aborder aisément des projets complexes d’habitat, d’infrastructures et d’aménagement urbain », assure Dontou Hiloukou Derou, qui estime que la phase de transition passée, dans deux ou trois ans, Confortis Africa devrait réaliser un chiffre d’affaires de 15 à 20 milliards de F CFA.

Wellcity et les villes de troisième génération

« Le monde contemporain a vu grandir des villes industrielles. Aujourd’hui, se développent celles de deuxième génération, qui sont des métropoles d’affaires – comme Dubaï, Hong Kong, Singapour. Les villes de troisième génération, celles de demain, s’orientent vers le bien-être et l’écologie », assure-t-il.

À Lire [Tribune] Plaidoyer pour une Afrique urbaine verte

C’est dans cet esprit que, depuis 2016, son cabinet porte et développe lui-même le projet « Wellcity », dont le coût total est estimé à 30 milliards de F CFA. Cette petite ville nouvelle, où il fait et fera bon vivre, est située à 20 km au nord du centre le Lomé, juste à côté de la plateforme industrielle d’Atetikope (PAI) inaugurée au début de juin 2021.

Wellcity comprend 1 000 logements, dont 300 sont construits et en cours de livraison. Un modèle que l’urbaniste songe déjà à dupliquer à d’autres entrées de Lomé, notamment au nord-est (sur les axes qui relient la capitale à Aného et Vogan) et au nord-ouest (vers Kpalimé).