Politique

RDC : ce que Moïse Katumbi et Mike Hammer se sont dit

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 10 septembre 2021 à 17:13

Mike Hammer et Moïse Katumbi, le 9 septembre à Kashobwe.

Le 9 septembre, l’ambassadeur des États-Unis, influent soutien de l’administration Tshisekedi, s’est entretenu avec l’homme d’affaires, qui est aussi l’un des piliers de l’Union sacrée. Élections de 2023, loi Tshiani… Voici les sujets abordés lors de cet entretien très politique.

À Kashobwe, le village natal de Moïse Katumbi où il a été reçu, l’omniprésent Mike Hammer, le plus médiatique des ambassadeurs accrédités à Kinshasa, a tenu à faire le point sur plusieurs sujets. Selon nos informations, il a insisté auprès de l’ancien gouverneur du Katanga sur l’engagement des États-Unis à obtenir l’organisation d’élections libres, démocratiques et transparentes, dans les délais prévus par la Constitution, en 2023. Ce scrutin devra être inclusif et « meilleur » qu’en 2018, a-t-il insisté.

Ligne rouge