Politique

Maroc – Aziz Akhannouch : famille, business et politique

Réservé aux abonnés
Par - à Casablanca
Mis à jour le 12 septembre 2021 à 08:28

Aziz Akhannouch lors d’une conférence de presse après la victoire de son parti aux législatives marocaines, le 9 septembre à Rabat.

Nommé par le roi au soir du 10 septembre, le nouveau chef du gouvernement marocain a d’abord réussi dans les affaires avant de s’engager en politique.

« C’est sans doute un des plus beaux jours de sa vie » ! Ce proche collaborateur d’Aziz Akhannouch n’a jamais vu son « boss » aussi jovial qu’en cette matinée du 9 septembre. Et il y a forcément de quoi : il a conduit son parti, le Rassemblement national des indépendants (RNI), à la victoire aux législatives du 8 septembre en détrônant, avec la manière, un parti islamiste que l’on disait invincible. Un succès qui vient couronner la carrière politique d’Akhannouch, qui a démarré lors des premières élections communales du royaume sous le règne de Mohammed VI, il y a dix-huit ans…

Au nom du père

En juin 2003, Aziz Akhannouch fait son baptême électoral avec cette retenue doublée d’efficacité qui le caractérisent. Il se lance dans l’arène sans étiquette politique et réussit à se faire élire, haut la main, président du Conseil régional de Souss Massa Daraâ, un poste honorifique à cette ère