Économie

Ecobank veut choyer ses actionnaires

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 10 septembre 2021 à 17:45

Interview d’Ade Ayeyemi, directeur général d’Ecobank, lors de l’Africa CEO Forum, à Abidjan (Côte d’Ivoire) en mars 2016.

Marché de la dette, injection de fonds d’Arise B.V…. La banque panafricaine renforce son bilan pour rebooster ses dividendes. JA passe au crible la stratégie du groupe d’Ade Ayeyemi.

Les dividendes attendront probablement encore cette année. Mais le groupe Ecobank s’emploie ardemment à rassurer ses actionnaires.

Après son dernier pari à la Bourse de Londres en juin dernier où Ecobank Transnational Incorporated (ETI), holding du groupe bancaire éponyme, a émis pour 350 millions de dollars d’obligations durables , l’institution panafricaine recourt à de nouvelles ficelles.

Ecobank vient de dévoiler son arrangement avec la société d’investissement Arise B.V., au capital du groupe depuis 2019, et au titre duquel cette dernière réalise un investissement supplémentaire de 75 millions de dollars directement en haut de bilan (fonds propres additionnels de catégorie 1).

Ecobank s’attache à regagner ses galons auprès des agences de notation