Sécurité

Mali-Russie : Bamako sur le point de signer un contrat avec une société du groupe Wagner 

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 14 septembre 2021 à 11h00
Un membre de la protection rapprochée de Touadéra, de la société russe Sewa Security, à Berengo, en Centrafrique, le 4 août 2018.

Un membre de la protection rapprochée de Touadéra, de la société russe Sewa Security, à Berengo, en Centrafrique, le 4 août 2018. © © FLORENT VERGNES/AFP

Le déploiement d’un millier de mercenaires russes est évoqué. Paris s’emploie à faire échouer la signature.

Selon nos sources, depuis début septembre, un contrat est prêt à être signé entre l’État malien – représenté par le président de la transition, Assimi Goïta, et son ministre de la Défense, Sadio Camara – et une société militaire privée liée au groupe russe Wagner. Le document prévoit le déploiement de mercenaires dans le pays, en liaison avec l’armée malienne, et la protection de hautes personnalités.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 9,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer