Économie

« 100 Legal Powerlist » : maîtres ès projets

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 10 septembre 2021 à 10:55

Karim Maalioun, Leïla Hubeaut, Anne-Solène Gay et Victor Grandguillaume © Fasken, DR, Zoé Ducournau MONTAGE JA

Ces avocats d’affaires qui ont marqué l’année africaine (2/3). Ces avocats se sont distingués en Afrique francophone (énergie, mines, infrastructures) et figurent dans la récente édition du « 100 Legal Powerlist », classement exclusif de Jeune Afrique et Jeune Afrique Business+.

Victor Grandguillaume – Gide Loyrette Nouel AARPI

Intervenant dans une quinzaine de pays sur environ 45 dossiers, cet associé de Gide est actif essentiellement dans les infrastructures, l’énergie et les mines. Il assiste le groupe Sapro, de Paul Obambi, dans gestion de la mine de fer de Mayoko, en RDC, ou encore Électricité de Guinée (EDG), gérée par le français Veolia, pour établir des contrats d’achat d’électricité avec des gestionnaires de barrages.

Victor Grandguillaume

Victor Grandguillaume © DR

En Tunisie, il appuie l’émirati Amea Power pour une centrale solaire de 100 MW à Kairouan. Il conseille aussi plusieurs gouvernements, toujours dans les infrastructures, les mines et l’énergie.

Anne-Solène Gay – Behring

Anne-Solène Gay décroche la première place de la catégorie « États », succédant à Rémy Fekete (Jones Day). Avec près de 40 dossiers actifs sur le continent, la fondatrice du cabinet parisien Behring œuvre surtout dans son domaine de spécialité : les technologies de l’information et l’espace.

Elle conseille notamment les gouvernements du Tchad et de la Centrafrique sur la fiscalité du numérique, ou encore, au Bénin, l’Agence pour le développement du numérique (ADN) sur son plan national de connectivité.

Anne-Solène Gay

Anne-Solène Gay © Zoé Ducournau

Pour le compte de l’Uemoa, Anne-Solène Gay a aussi conduit, avec un consultant, une mission concernant huit pays (dont la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Togo et le Mali) sur le développement des usages de masse des services numériques, un travail complété par des avant-projets de textes réglementaires.

À côté de ses clients publics, l’avocate continue de conseiller les grands acteurs mondiaux du numérique pour leurs projets en Afrique, notamment sur les aspects les plus structurants (comme les câbles et les constellations de satellites).

Karim Maalioun – Fasken

Inscrit au barreau de Paris mais installé à Londres, Karim Maalioun est associé au sein du réseau canadien Fasken, dont il est l’un des principaux praticiens en Afrique francophone. Intervenant sur des dossiers de projet, financement et fusion en particulier dans les secteurs de l’énergie et des ressources naturelles, il est actif dans une dizaine de pays de la zone.

Karim Maallioun

Karim Maallioun © Fasken

En RDC, Karim Maalioun conseille notamment le groupe turc Aksa Energy pour deux centrales à gaz de 300 MW (chacune). Il accompagne aussi la société à capitaux londoniens Genesys, basée à Maurice, pour plusieurs centrales à gaz au Bénin.

Au Sénégal, dans le domaine minier, il a notamment, avec ses collègues John Torrey et Youssef Fichtali, assisté le fonds britannique Taurus dans le refinancement à hauteur de 200 millions de dollars du projet aurifère Massawa acquis par Teranga Gold auprès du canadien Barrick et de la Compagnie sénégalaise de transports transatlantiques-Afrique de l’Ouest (CSTT-AO).

Leïla Hubeaut – August Debouzy

Cette ancienne de Gide, Herbert Smith Freehills et Dentons a intégré August Debouzy comme associée en janvier 2021 pour y renforcer la pratique Afrique. Spécialiste de l’énergie, elle s’active surtout en développement de projets ou de fusions, mais aussi sur des dossiers liés au développement durable.

Leïla Hubeaut

Leïla Hubeaut © DR

Au Congo-Brazzaville, elle vient de boucler pour TotalEnergies un des premiers projets de reforestation générant des crédits carbone (programme certifié par le label de référence Verra). Leïla Hubeaut avait assisté, chez Dentons, l’un des plus grands opérateurs européens des services à l’environnement dans le gain d’un très important contrat de concession d’eau en Afrique de l’Ouest, un dossier qu’elle a repris chez Debouzy.

L’avocate conseille aussi le gouvernement congolais sur le cadre juridique des partenariats public-privé (PPP) dans l’hydroélectricité, une mission soutenue par l’ALSF (African Legal Support Facility).